Cours de salsa à Perpignan 66
 
prev next

Culture musicale – salsa – Reggaeton – Bachata

mars 29th, 2019 Culture Cubaine, salsa perpignan

Histoire de La Salsa, ses origines musicales!

La Salsa est un mélange riche et varié de différentes musiques traditionnelles et modernes, venues d’ Afrique (Afro-Cubain, Rumba), d’Europe (Classique, contredanse, musiques Espagnoles,..) et d’Amérique (Jazz, Rock,…)..

L’ingrédient principal de cette «sauce» vient de Cuba, Un fabuleux mélange de chansons espagnoles, rythmes africains (Yoruba, Lucumi, Bantu et Cango) et contredanse donnent naissance,au Son (Est de Cuba), aux Guajiras (chansons de la population hispanique), à la Rumba Afro-Cubaine (le Guaguanco, le Yambu, la columbia) au Danzon et la Danza (danses populaires cubaines).

Dans la première moitié du vingtième siècle, la Havane grouille de touristes américains. Beaucoup de musiciens s’engagent dans les nombreuses discothèques et développent un très haut niveau culturel et musical qui fait rapidement le tour des caraïbes, puis conquiert le Mexique, la Floride et les USA.

Ces échanges culturels permettent la fusion des rythmes cubains avec le jazz américain.
Les instruments à vent viennent colorer la musique latine. C’est le départ des grands orchestres de Charangas.

Puis la révolution arrive avec le blocus Américain. Mais en Amérique le mélange continue entre le Rock& Roll et les rythmes latino-américains pour donner naissances au Twist et au Boogaloo qui influencera fortement la Salsa, de même que le latin-jazz.

A la fin des année 1980, un nouveau style emmerge à Cuba, la Timba.

Différente de la Salsa Cubaine(que certains utilisent également pour désigner le Son Cubain), on pourrait dire que la Timba est le style moderne de la Salsa.

En argot Cubain, Timba veut dire nouveau, beaucoup de groupes de Timba ont gardé la même formation instrumentiste que les Charanga de1940 (basse, congas, claves, piano, violons, flûte), mais ont modernisé en rajoutant batterie, synthétiseur, et parfois une guitare électrique et une section cuivres(trombone, trompettes, saxophones).Autres différences avec la Salsa les rythmes complexes, les changements dans la vitesse et le grand nombre de pauses orchestrées, ou bloques.

La Timba est un melting pot de musiques modernes(Rock, funk, pop, soul,..) et anciennes(Afro-Cubain, Santéria, Rumba, son,..), en évolution constante grâce aux musiciens des groupes toujours plus nombreux d’année en année.

Aujourd’hui, on danse presque uniquement sur la Timba, sachant que cela englobe, différents styles:Timba (salsa Cubaine moderne), Son moderno, timbaton,… Il y en a pour tous les goût!

Voilà un petit résumé de la Salsa, il ne reste plus qu’a se lancer sur les pistes de danse, et se laisser emporter par la musique!!!

Bonne Fiestaaaaa!!!

 

LE REGGAETON:

Étymologiquement, le mot REGGAETON est un mot-valise, association de reggae et du suffixe ton qui veut dire super.

Son histoire débuterait dans les année 70, il existe un débat assez passionné en Amérique latine sur l’origine du reggaetón. Certains défendent qu’il est de Porto Rico, tandis que d’autres soutiennent qu’il est de Panama.

Les jeunes qui l’ont créé voulaient exprimer leur quotidien avec un langage original. Les thèmes abordés sont l’amour, la haine, l’infidélité, la réalité de la rue, les malentendus, les situations injustes, le sexe, la corruption, la politique,la passion, les drogues, ainsi que le racisme dans les villes. Néanmoins, la femme est LE thème principal du reggaetón et est présentée souvent d’un point de vue machiste.

Le reggaeton tire ses origines dans les premiers Rap chantés en Espagnol ainsi que le Reggae(En 1985, le rappeur de Vico C Porto Rico produit le premier disque de rap en langue espagnole.)

Ce mélange crée un nouveau courant musical dans les années 90 qui va se diversifier, influancé par le Ragga, le Hip Hop, le dance hall, et la musique latino Caribéenne.

En 1993 le reggaetón prend sa source dans le Dem Bow (du titre d’une chanson de Shabba Ranks).

Don Chezina, groupeTAKE-5, Speedy, Yandel et déjà Daddy Yankee font partie des pionniers.

Très apprécié en Amérique latine(Panama, Colombie, Mexique)et dans les Caraïbes(Rep-Dominicaine, Cuba, Porto Rico), le Reggaeton arrive en Europe tout d’abord en Espagne et au Portugal, puis se répend en Europe grace à un des premiers succès de El Chumbo: Papi Chulo, par Lorna du Panama, tube de l’été 2003, puis Oye me canto , de Nore, Nina sky et Tego Calderon, et enfin le tube de Daddy Yankee: Gasolina qui fait vraiment connaître le style musical et le mot Reggaeton aux Européennes.

Alors que le Reggaeton en est a ses débuts en Europe, en Amérique latine le Reggaeton est en pleine explosion, les artistes de Reggaeton comme Daddy Yankee, Don Omar, Wisin y Yandel, Hector y Tito, Zion y Lennox et Ivy Queen, pour les plus connus sont des immenses stars!

Plusieurs chanteurs ont inclus dans leurs thèmes des mélodies orientales, tropicales, hindous et elles ont toutes une forte influence des rythmes africains qui donnent plus de « goût » à leurs constructions mélodiques.

Actuellement le reggaeton explose comme un virus, alors qu’il y a quelques années on se moquait du genre «mauvais « garçons« des rappeurs et de leurs tenues vestimentaires plutôt blingbling. Les idées évoluent et aujourd’hui les chaînes de télévision et de radio programment en continu du reggaetón.

REGGAETON CUBAIN

Le Reggaeton cubain (ou cubaton, actuellement on parle de timbaton) a été influencé par plusieurs groupes, à partir de 1999. SBS est le premier groupe connu pour ce nouveau style de musique. Surtout chez les adolescents cubains, il présentait la particularité du rap avec des influences portoricaines et un mélange de musique cubaine. Plus tard, d’autres groupes sont devenus célèbres dans le pays entier, Candyman par exemple, qui a réussi à être dans le Top Ten avec son style très original aux influences jamaïcaines. Après 2000, divers groupes ont réussi, comme El Medico, Tecno Caribe, Triangulo Oscuro, Maxima Alerta, Pandilla X, Chapa C, Baby Lores & El Insurrecto, Gente de Zona, Eddy K, Elvis Manuel, … Ces groupes mélangent le reggaetón avec leur musique cubaine( la salsa, la timba,..) ce qui donne un reggaeton typiquement cubain et commençent aussi à être connus en Europe.

Et pour danser le Reggaeton, c’est simple:

Beaucoup d’énergie et ne pas oublier de bouger le « perreo » sur le tempo!

LA BACHATA :
La Bachata et le merengue sont originaires de la République Dominicaine.
C’est une danse de rue populaire comme la Salsa, le Reggaeton ou le Hip Hop…
Elle se joue à plusieurs guitares, accompagnées de percussions, maracas, guiro, basse et bongo.
La Bachata en tant que musique trouve ses racines dans le boléro, le son cubain et dans plusieurs rythmes africains,
comme beaucoup d’autres pays d’Amérique latine qui ont repris le Son, la Salsa… à leur manière.
A la fin des années 50 la Bachata faisait partie des musiques que l’on écoute autour d’une table en buvant un verre et en écoutant les paroles ou en reprenant les refrains en cœur, elle se dansait dans les bals de village, le dimanche les orchestres locaux en reprenaient les morceaux…
Ces fêtes étaient très importantes pour les pauvres gens qui n’avaient à l’époque pas de liberté. La haute société considérait la bachata comme vulgaire et paysanne, Le terme « Bachatero »était utilisé pour désigner les mauvais musiciens.
Puis progressivement, la musique s’est enrichie et surtout la bachata c’est enraciné socialement grâce aux paroles qui racontaient la misère des campagnes ou quartiers défavorisés, de l’alcool, des conflits, des bordels… Sur un fond de romantisme écorché avec des relations difficiles dans des contextes sociaux et économiques dégradés, la situation étant difficile à commencer par la dictature sanglante de Rafael Trijillo, suivi de la présidence de Joaquim Balaguer qui sous la tutelle des USA laisse le pays gangrené par la corruption et l’impunité.
Le terme a pris un sens plus positif quand la Bachata perce dans l’industrie du disque vers le début des années 90.
Les petits groupes de merengue à cette époque était plus populaire sur les ondes radios et les chaines de télévisions que les plus grandes stars de la Bachata.
Beaucoup considérèrent José Manuel Calderon comme étant le fondateur de la Bachata, il était numéro un de son temps, mais c’est le grand musicien juan Louis Guerra qui fit connaitre la Bachata dans le monde entier.
Les nouvelles générations continuent à moderniser la Bachata pour le plaisir des passionnés, quelques artistes récents :
Frank Kings, Luis Vargas, Monchy et Alexandra, Zacarías Ferreira, Good Alex, Frank Reyes…
Bonne danses!!!

Source: -Wikipédia

-salsafrance

-music-blog

SALSALUNYA ECOLE DE SALSA A PERPIGNAN

 

Cours et stages de salsa cubaine - bachata - reggaeton - rumba guaguanco 66

L'association salsalunya a pour but de développer à Perpignan et dans les Pyrénées Orientales les danses et musiques cubaines.

Pour se faire l'association a mis en place des cours de salsa à Perpignan, Elne, Ille sur Têt, Prades, St Laurent de la Salanque, Thuir, St Estève, Vinça, Ceret se déplaçant de ville en ville afin de partager la passion des danses latines.